Version imprimable

Concertation PSMO - 27 novembre 2017 : Visite du Port de Bonneuil ou l'exploitation en questions

Les participants de la concertation PSMO se sont déplacés, le lundi 27 novembre 2017, sur le port de Bonneuil-sur-Marne (94). Il s’agissait de constater in situ comment fonctionne un port en pleine activité et d’échanger sur les enjeux d’exploitation, notamment les impacts auprès des riverains. Près de 60 personnes ont participé à cet exercice, en car, à pied et en bateau ! Une journée instructive, qui, d’après les témoignages, a plu aux participants. Un fil rouge a guidé cette journée spéciale : la transparence. Les échanges ont révélé un double enjeu : les conditions d’exploitation des ports et la constitution d'un lien constant avec le territoire.

Visite du Port de Bonneuil-sur-Marne

Retour sur la visite du port de Bonneuil-sur-Marne le 27 novembre dernier. 

Visite d’un port centenaire, 2ème plateforme francilienne

 Bonneuil-sur-Marne est un port industriel en pleine mutation aux importantes capacités multimodales (fleuve, fer, route) : 

  • Chiffres clés : 201 ha, 250 entreprises sur site et 2 500 emplois directs ;
  • Activités : BTP, métallurgie, environnement et produits valorisables, logistique et conteneurs ;
  • Parts modales : 1 million de tonnes de trafic fluvial et 1 million de tonnes de trafic ferré par an. 

L’essentiel des activités portuaires a été présenté lors de la journée : les activités industrielles, les émergences, les espaces en cours de réaffectation, la longueur des convois ferrés (850 mètres), le trafic poids lourd, et aussi le chemin parcouru pour optimiser l’insertion de ce port au sein d’un tissu urbain très dense.

Le matin : terrain d’observation... 

...L'après-midi : mise en perspective de la future plateforme portuaire PSMO 

Le matin de la visite a été consacré à la visite du Port de Bonneuil-sur-Marne, en car, à pied et en bateau. Il s’agissait de comprendre les contraintes de ce port et de mesurer les enjeux en matière d’atténuation des impacts : bruit, émissions de poussière, odeurs, revalorisation des berges, intégration architecturale des entreprises… Les participants ont rencontré les entreprises YPREMA (recyclage déblais) et Lafarge-Holcim (stockage de ciment) et ont pu échanger en direct avec eux, notamment sur les émissions, les trafics, les bruits, les hauteurs de silos (pour Lafarge-Holcim).

L’après-midi a été consacré à un échange prospectif sur PSMO  : quelles modalités en termes d’exploitation ? Quel lien formel nouer avec le territoire ? La présentation de l’Instance Permanente de Concertation (IPC) du Port de Bonneuil-sur-Marne - avec le témoignage de Philippe Dumée, administrateur de l’association Nature et Société (affiliée FNE), partie prenante du port de Bonneuil et participant à l'IPC - a permis un échange constructif et d'anticiper l'IPC de PSMO. HAROPA - Ports de Paris a présenté également la certification ISO 14001 et les engagements de la Charte d’Amélioration des Ports (CAP), avec le témoignage de Grégoire Lainé d’Ecocert, un organisme certificateur indépendant.

Au terme de cette journée et des nombreux échanges, des attentes et des points d’alerte ont été soulevés, lesquels seront précieux pour finaliser l’an prochain les grands principes de la charte d’exploitation : le besoin d'échanges réguliers entre le port et le territoire (poursuite de l’information et de la concertation), l'image du port (propreté…), les accès, les parts modales, le trafic poids lourds, les impacts (visuels, bruits, odeurs, éclairage, etc.), la sécurité, la gestion en mode crise ou dégradé…

Des témoignages "récoltés à chaud"

> Michel GAILLARD, Garant de la concertation

  • « C’est une bonne manière d’introduire le travail sur la charte d’exploitation »

> Bernard GOBITZ, Vice-président de la FNAUT Ile-de-France :

  • « C’est très intéressant car ce genre de sites est méconnu du grand public »

> Catherine MARQUER, Association Ateliers de l’Environnement et de la Démocratie :

  • « J’ai découvert le rôle de l’économie circulaire. J’espère que les granulats de PSMO seront traités de la même manière »

> Marc-Noël VANDAMME, Secrétaire de Construire Ensemble un Andrésy Solidaire :

  • « Il faudra être vigilant vis-à-vis des problèmes de trafic engendrés sur Achères et faire en sorte que ce qui sortira de PSMO passe aussi par bateau »

>  Gilles-Charles CANARD, FNE + Collectif d’Associations pour la Défense de l’Environnement dans les Boucles de Seine / Saint-Germain-en-Laye :

  • « Je ne suis pas inquiet pour ce qui sera fait à Achères quand je vois comment la concertation est menée : la visite est pédagogique, on se met au niveau de ceux qui ne connaissent pas tous ces sujets »

>  Catherine LAIGNEL, guide touristique à l’office de tourisme de Conflans Sainte Honorine :

  • « C’est très bien de permettre à chacun de comprendre ce qu’il va se passer. On a toutes les clés en main, on a des documents et la visite du port nous donne les points clés pour comprendre les enjeux. Cela permet de se faire une opinion. Ce que j’apprends ici, je pourrai en parler dans mon activité de guide touristique »

> Martine LEBARD, Président de Conflans Cadre de Vie et Environnement :

  • « J’ai une inquiétude sur les hauteurs qu’on voit ici avec certains bâtiments de 40 mètres. Je trouve que ça fait beaucoup et c’est excessif visuellement. A Achères il est prévu des bâtiments de cette taille alors qu’il y a des habitations autour... »

> François MORHANGE, Association Ateliers de l’Environnement et de la Démocratie :

  • « Les gens d’Achères ont vécu des traumatismes pendant des années à cause de la pollution des eaux. Ici il y a des choses qui peuvent les rassurer, notamment tout ce qui concerne le recyclage et le retraitement, ça marche bien »

La concertation en cours

Après les cycles de concertation sur l’Avant-Projet (AVP) en 2016 et sur le Cahier des prescriptions architecturales, paysagères et environnementales (CPAPE) en 2016/2017, s’est donc ouvert, en novembre 2017, un nouveau cycle de concertation. Celui-ci est consacré aux modalités d’exploitation et la vie du port avec le territoire.

Il comprend 2 actions principales :

  • la visite/ échange du Port de Bonneuil–sur–Marne (P7) qui s’est déroulée le 27 novembre 2017 ;
  • un atelier de travail de finalisation des grands principes de la charte d’exploitation (P8) et de l’organisation des liens PSMO/Confluence, programmée en mars 2018.

Pour en savoir +

>> Télécharger le dossier de présentation

>> Télécharger le diaporama de présentation de la journée

>> Bientôt le compte-rendu de la journée (l'ensemble des échanges)

La visite en photos