Version imprimable

Glossaire

  • Automoteurs
    Péniche de transport fluvial motorisée.
  • Bande transporteuse
    Dispositif de transport ou de manutention linéaire permettant le déplacement continu de marchandises en vrac ou de charges isolées sur un tapis. Sa motorisation est généralement électrique.
  • Béton hydraulique
    Matériau de construction composé d’un mélange de sable (30 %), de gravier (40 %), de ciment (10 %) et d’eau, avec, éventuellement, des adjuvants et/ ou des produits d’addition (20%).
  • Bord à voie d’eau
    Au bord de l’eau.
  • CETMEF
    Centre d’études techniques maritimes et fluviales : service d’ingénierie et d’expertise placé auprès du ministre en charge du Développement Durable.
  • Chaille
    Roches meubles composées de galets siliceux divers et de toutes dimensions (1 à 20 centimètres) se trouvant dans des sols argilo-sableux.
  • Chaîne logistique
    Flux de transport des produits depuis l’achat des matières premières jusqu’à la livraison des produits finis au consommateur.
  • Circulation douce/mode doux
    Mode de déplacement sans moteur (marche à pied et vélo, notamment).
  • Commission nationale du débat public
/ CNDP

    Autorité administrative indépendante, dont la mission est d’informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision.
  • Confluence
    Endroit où se rencontrent deux cours d’eau.
  • Contrat de développement territorial / CDT
    Le contrat de développement territorial a été créé par la loi relative au Grand Paris du 3 juin 2010 modifiée. 
Il est conclu entre l’État, d’une part, et les communes et leurs groupements, d’autre part.
    Le contrat de développement territorial définit, pour un territoire donné, les objectifs et les priorités en matière d’urbanisme, de logements (nombre de logements et pourcentage de logements sociaux à réaliser), de transports (calendrier de réalisation des grandes infrastructures de transport notamment), de déplacements et de lutte contre l’étalement urbain, d’équipement commercial, de développement économique, sportif et culturel, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers et des paysages et des ressources naturelles.
    Tout contrat fait l’objet d’une enquête publique avant sa signature.
  • Convention d’occupation temporaire
    Contrat de location des terrains portuaires.
  • Convoi poussé
    Convoi fait de barges poussées par un bateau à moteur, appelé « pousseur ».
  • Cordons littoraux
    Roches meubles produites notamment en Baie de Somme et utilisées dans les bétons en substitution des granulats alluvionnaires.
  • Corridors de biodiversité
    Couloirs de passage pour les espèces entre des espaces naturels où la diversité des espèces vivantes est particulièrement riche. Ils offrent aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie.
  • Corridors européens
    Corridors identifiés par l’Union européenne comme étant des axes de développement majeurs et sur lesquels réaliser en priorité des investissements, notamment en termes d’infrastructures.
  • Criblage
    Tri des granulats selon leurs dimensions après passage dans un tamis.
  • Darse
    Bassin rectangulaire constituant la partie intérieure d’un port, destiné principalement à l’accostage des bateaux.
  • Déblais
    Matériaux que l’on retire d’un terrain.
  • Densification
    Fait de rendre plus dense, plus compact, un espace c’est-à-dire, pour un espace portuaire, de mettre davantage d’installations ou d’activités sur une même surface.
  • Espèce patrimoniale
    C’est une espèce protégée, menacée, rare ou ayant un intérêt scientifique ou symbolique. C’est une espèce que les scientifiques et les conservateurs estiment importante pour des raisons écologiques, scientifiques ou culturelles.
  • Espèce protégée
    Au titre du code de l’environnement, une espèce protégée est une espèce qui est inscrite sur une liste établie par arrêté ministériel et qui fait l’objet de mesures de conservation.
  • Espèce indigène
    Espèce originaire de la région par opposition à une espèce exotique (extérieure à la région).
  • Écoconstruction
    Construction qui cherche à respecter au mieux l’environnement et l’écologie, et à être peu consommatrice d’énergie, pendant la période des travaux ou pendant son utilisation.
  • Éco-industrie
    Industrie ayant pour objectif de réduire la pollution ou de protéger l’environnement (énergies renouvelables, recyclage, dépollution, etc.).
  • Épandage des eaux usées
    Technique permettant d’épurer les eaux d’égout par filtration à travers le sol.
  • Forêt alluviale
    Forêt se développant sur une zone constituée d’alluvions, et souvent située au bord des cours d’eau.
  • Fret
    Transport de marchandises dans le cadre d’échanges commerciaux.
  • Gabarit européen
    Le gabarit européen permet le passage de bateaux de 3000 tonnes et plus. En France, il concerne 20% du réseau fluvial,
    soit environ 1 600 kilomètres. Le grand gabarit concerne les bateaux supérieurs à 1 350 tonnes.
  • Gare de triage
    Plateforme permettant le stockage et la constitution de trains de longueur adaptée aux caractéristiques du réseau ferré à partir de wagons isolés ou de coupons de plusieurs wagons.
  • Gisement
    Lieu où un matériau géologique donné s’est accumulé et que l’on peut exploiter en totalité ou en partie.
  • Granulat alluvionnaire
    On appelle granulats un ensemble de grains minéraux inertes de dimensions comprises entre 0 et 12,5 centimètres. C’est pourquoi on dit parfois que les granulats sont composés à la fois de sables (grains de très faible diamètre) et de graviers (grains de plus fort diamètre).
    • On distingue les granulats naturels, issus de gisements disponibles dans les sols, des granulats artificiels qui proviennent du recyclage ou de la transformation de produits du BTP ou industriels (produits issus d’anciens bâtiments ou chaussées, résidus de hauts fourneaux, etc.).
    • Les sables et graviers alluvionnaires constituent le premier type de granulats naturels par leur qualité technique et leur accessibilité (gisements généralement peu profonds). Provenant du dépôt de matériaux transportés par d’anciens fleuves et glaciers, ces gisements se trouvent principalement dans les lits majeurs des fleuves.

    De manière générale, les granulats sont en Ile- de-France majoritairement dédiés à la production de bétons hydrauliques destinés à la construction, contrairement aux autres régions où les deux tiers des granulats sont utilisés dans le domaine routier.

    Ceci est particulièrement vrai pour les ressources alluvionnaires qui, compte tenu de leur qualité et de leur raréfaction, sont utilisées en priorité pour la fabrication de bétons.

  • Groupement d’intérêt économique/GIE
    Groupement d’entreprises existantes qui mettent en commun certaines de leurs activités pour « faciliter ou développer l’activité économique de ses membres, améliorer ou accroître les résultats de ces activités» (article L. 251-1 du code de commerce).
  • Heure de pointe du matin
    Période de la matinée où le trafic est le plus important (tranche horaire où les automobilistes rejoignent leur lieu de travail, généralement entre 7 et 9 heures).
  • Hub
    Dans les transports, c’est une plateforme de correspondance considérée comme une zone d’interface privilégiée par sa position spatiale et ses infrastructures de communication. Cette plaque tournante assure par sa concentration un maximum de correspondances.
  • Infrastructure linéaire
    Infrastructure de transport le long d’un axe, telle que les routes, les voies ferrées, les voies navigables.
  • Liaison Seine-Escaut
    La liaison Seine-Escaut est un projet visant à relier, par canal à grand gabarit, Le Havre au Benelux. La liaison Seine-Escaut est l’un des trente projets prioritaires des réseaux transeuropéens de transport (RTE-T). Le projet Canal Seine-Nord Europe fait partie de la liaison Seine-Escaut.
  • Lit majeur
    Espace occupé par le cours d’eau lors de ses plus grandes crues.
  • Logistique urbaine
    Le principe est d’amener, au plus près des centres-villes, par voie d’eau ou par fer, les marchandises.
    Ainsi, seuls les derniers kilomètres sont parcourus par camion (ou véhicules électriques) pour amener ces marchandises jusqu’aux magasins de centre-ville.
  • Maître d’ouvrage
    Il définit les grandes fonctions du projet et réunit les financements. Il pilote les études.
  • Matériaux inertes (ou déchets inertes)
    Déchets qui, pendant leur stockage, ne subissent aucune modification physique, chimique ou biologique importante.
Le déchet inerte ne se décompose pas, ne brûle pas et ne produit aucune autre réaction physique ou chimique. Il n’est pas biodégradable et ne détériore pas les autres matières avec lesquelles il entre en contact. Le plus gros apport de ce type de déchet provient des chantiers de démolition.
  • Matériaux pour assises de chaussée
    Matériaux améliorés ou traités ou d’un tout-venant de concassage, servant à constituer les couches de fondation.
  • Méandre
    Sinuosité d’un fleuve ou d’une rivière.
  • Mode massifié
    Voir transport massifié.
  • Noue
    Sorte de fossé peu profond et large, végétalisé, qui recueille provisoirement de l’eau, soit pour l’évacuer via un trop-plein, soit pour l’évaporer ou pour l’infiltrer sur place permettant ainsi la reconstitution les nappes phréatiques.
  • PGA
    Le Plan Global d’Aménagement (PGA) est réalisé, après études, sur un périmètre donné pour favoriser le développement économique, dans le cadre d’un plan de prévention du risque d’inondation et à la demande de l’ensemble des porteurs de projets concernés. Il définit les principes de compensation et d’aménagement en fonction des contraintes hydrauliques.
  • Plateforme multimodale
    Plateforme utilisée dans le cadre du transport de marchandises, et qui constitue un lieu d’échanges entre les différents modes de transport.
  • Pré- et post-acheminement
    Action d’amener une marchandise au port pour son transport en bateau (pré-acheminement) ou de la récupérer sur le port après son trajet en bateau pour l’emmener vers un autre lieu (usine de transformation, client final, etc.).
  • Préfabrication
    Action qui consiste à fabriquer en usine ou en dehors du lieu de destination finale, différents éléments d’une construction, ensuite prêts à être utilisés ou posés en l’état.
  • Programmation économique
    L’ensemble des activités économiques «types» qui guident le développement du projet.
  • Quai à usage partagé
    Quai mis à disposition, par Ports de Paris, de l’ensemble des clients installés sur le port, et qui peut être utilisé pour la manutention des marchandises. Il peut également être mis à disposition temporaire d’entreprises locales non implantées sur le port.
  • Remblais
    Matériaux apportés pour combler ou pour surélever un terrain.
  • Report modal
    Modification des parts de marché des différents modes de transport (route, fleuve, fer) entre elles.
  • Sablon
    Le terme sablon correspond à des sables fins utilisés en travaux publics dans des domaines peu exigeant techniquement.
 Les sablons sont également utilisés comme abrasif, pour attaquer des matériaux plus tendres.
  • Situation de référence
    La situation la plus probable sans le projet.
  • Société du Grand Paris / SGP
    Établissement public de l’État à caractère industriel et commercial (EPIC) créée en 2010 pour concevoir et réaliser le réseau de transport public du Grand Paris (métro automatique).
  • Système de management environnemental (SME)
    Outil de gestion qui permet à une entreprise ou une collectivité de s’organiser de manière à réduire et améliorer ses impacts sur l’environnement. Différentes normes ISO décrivent ce système de management (ISO 14001, notamment).
  • Transport massifié
    Mode d’approvisionnement de marchandises privilégiant leur regroupement pour minimiser les coûts de transport, les transports fluvial et ferré sont des modes massifiés.