Version imprimable

Les trois grands objectifs du projet

Ce projet de port est conçu comme une réponse à trois besoins : le développement des modes de transport alternatifs en Ile-de-France (fleuve et fer) ; la mise en place d’une logistique «propre» des chantiers du Grand Paris ; le développement local de la Confluence de la Seine et de l’Oise et le réaménagement qualitatif de la plaine d’Achères.

(c) HAROPA-Ports de Paris 

LE TRANSPORT FLUVIAL, UN TRANSPORT D’AVENIR !

 

Pour Ports de Paris, qui porte le projet, le mode fluvial est un mode d’avenir alliant grande capacité et respect de l’environnement. C’est pourquoi il entend renforcer le réseau de ports sur la Seine.

Ce projet est porté par Ports de Paris, un acteur public qui entend inscrire son action dans la durée sur le territoire, pour :

Objectif n°1 : Développer les modes de transport respectueux de l’environnement

  • Développer le mode fluvial en plein essor et le réseau de ports sur la Seine
  • Favoriser le report de nombreux camions transportant des marchandises vers des modes à grande capacité (eau et fer)
  • Soulager le réseau routier local

Objectif n°2 : Participer et profiter de l’élan économique du Grand Paris

  • Approvisionner les chantiers du Grand Paris par le fleuve (métro Grand Paris Express, logements, etc.)
  • Acheminer par le fleuve les remblais nécessaires au réaménagement de la plaine.

(c) HAROPA-Ports de Paris 

Objectif n°3 : Révéler le potentiel d'un site unique et fragile

  • Valoriser la plaine inondable d’Achères marquée par plus de 100 ans d’épandage et aujourd’hui exploitée en carrière 
  • Contribuer à la redynamisation économique du territoire 
  • Aménager ce site de manière qualitative et végétalisée 

Vue sur la plaine d'Achères

(c) GSM

Vers un réseau de ports complémentaires

 

Port Seine-Métropole Ouest s'inscrit dans le réseau de ports existant en tant que plateforme multimodale desservie par l'eau, le fer et la route. Sa zone de chalandise est plus étendue que celle des ports urbains qui assurent une desserte fine des territoires. Ce projet se démarque donc du projet d'éco-port des deux rives de Seine à Triel-sur-Seine qui est un projet de port urbain répondant aux besoins de la boucle de Chanteloup et ceux de logistique des entreprises qui y sont implantés.

 

Par ailleurs, les secteurs d'activités préférentiels de chacun de ces quatre ports sont distincts :

  • l'éco-construction pour Triel-sur-Seine 
  • les produits de valorisation et la logistique automobile pour Limay
  • les conteneurs, l'énergie et la logistique urbaine de l'agglomération parisienne pour Gennevilliers
  • la construction et les travaux publics pour Port Seine-Métropole Ouest

 

Enfin, au-delà de ces aspects, la localisation du projet, à la confluence de la Seine et de l'Oise, vient compléter à l'Ouest le réseau des ports d'Ile-de-France en le densifiant, créant ainsi les conditions pour que la voie d'eau soit plus performante.